Suivez-nous sur
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter

22 octobre 2013 | Speed-dating ADEB/ Start, invitation

Journée de speed-dating entre le fonds d'investissement St'art et les éditeurs de l'ADEB et d'EL&C

L'ADEB (Association des Editeurs belges) lance une initiative originale: ses membres, ainsi que ceux d'EL&C (Espace Livres et Création)[1] sont conviés à participer à une journée de speed dating[2] le 6 novembre 2013. Cette invitation est d’ordre tout à fait professionnel puisqu'il s'agit de rencontrer à cette occasion Virginie Cevrais, directrice générale, et Florence Hespel, chargée de mission au fonds d’investissement St'art.

 

Doté de 16 millions d’euros par la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles, le fonds  St’art a pour objectif de soutenir le développement des industries créatives. En Europe, l'économie créative représenterait 5,8 millions d‘emplois, 1,4 millions d’entreprises, près de 3% du PIB et des perspectives de croissance très importantes: certains considèrent qu’en 2030, la création d’emplois dans ces industries sera supérieure à celle des milieux financiers[3].

Concrètement, St’art s’adresse aux petites et moyennes entreprises, ainsi qu'aux asbl, contribuant soit à leur création, soit à leur développement dans le cadre du lancement d‘un nouveau projet/ produit ou de la mise en oeuvre d’une stratégie de conquête de nouveaux marchés. L'intervention se fait sous la forme de prêts et de prises de participation au capital.

L’objectif est aussi d’induire un effet levier auprès des banques et des investisseurs privés, puisque St’art travaille en collaboration avec les instances publiques et les invests régionaux. L’intervention de St’art est donc complémentaire aux autres mécanismes financiers existants, aides publiques incluses, et ne s’y substitue pas (pas d‘intervention par exemple quand les recettes de la structure concernée sont composées à plus de 50% par des subsides. Pour en savoir plus sur les conditions d'éligibilité, voir ici).

 

Depuis sa création en 2009, St'art a soutenu vingt-six entreprises, issues de secteurs extrèmement divers, allant des arts du spectacle à la gastronomie en passant par la mode et les jeux vidéos (ici une liste exhaustive des secteurs concernés). Pour ce qui est du domaine de l'édition, le fonds est intervenu dans le lancement de la plateforme Sandawe (ici une présentation de l'entreprise suivie d'un entretien avec son directeur, Patrick Pinchart), trouvant pertinente l'articulation entre l'expérimentation d'un nouveau modèle économique participatif (le crowdfunding) et la prise en compte du numérique dans le secteur de la BD.

Si le fonds St'art n'affiche pas de préférence ou de priorité pour une industrie créative en particulier, Florence Hespel précise: "il est certain que nous avons un grand intérêt pour les nouveaux modèles d'édition et les nouveaux contenus numériques, qu'il s'agisse de jeux vidéo ou de livre numérique notamment". Deux secteurs qui ont en commun de proposer des projets originaux et créatifs, et dont le marché est en pleine croissance. Il est d'ailleurs révélateur que dans le cadre de la Creative Business Cup, une compétition internationale des meilleurs entrepreneurs des industries créatives qui se tiendra à Copenhague en novembre, St'art ait désigné l'agence web EPIC pour y représenter la  Belgique[4]. Cette agence développe, sur base de l'important succès rencontré par le livre interactif jeunesse, Babel, le chat qui voulait devenir Roi, un projet d'application permettant aux enfants et aux parents de créer des histoires, de les partager et de les modifier à souhait.

 

Néanmoins, dans le rapport intitulé Analyse prospective du développement numérique de la chaîne du livre remis à la Ministre Fadila Laanan en mai 2012, il était fait mention d'une "absence de succès rencontré par cette initiative auprès des acteurs de la chaîne du livre" (voir p.26) et recommandé d'organiser une "concertation entre les responsables de St'art et les professionnels du livre afin d'identifier les obstacles à l'introduction de projets auprès de cet OIP et les moyens d'y remédier".

C'est notamment pour cette raison que le Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait convié en septembre dernier Florence Hespel à faire une présentation de St'art à l'issue de la matinée de réflexion sur le prêt numérique en bibliothèque. Et avec cette nouvelle initiative lancée par l'ADEB, un second pas est franchi dans cette direction. Reste à savoir si les projets présentés le 6 novembre seront à même de "séduire" St'art...

Cette journée est réservée aux membres de l'ADEB et d'EL&C. Il est indispensable de manifester son intérêt auprès de l'ADEB avant le 25 octobre à l'adresse suivante: adeb(at)adeb.be.

 

Morgane Batoz-Herges

 



[1]L'ADEB et EL&C sont tous deux membres du PILEn.

[2]Le speed dating (littéralement « rencontres rapides ») renvoie à une méthode de rencontres amoureuses rapides et en série.

[3]Ce sont les chiffres avancés par St’art.

[4] L’agence EPIC avait remporté le concours Boost up / Industries créatives encourageant la mise sur le marché d’innovations développées par ou pour les Industries créatives et obtenu ainsi une aide de 88.000€.

 

Morgane Batoz-Herges
Fonds Start, ADEB, Association des Editeurs Belges, Espace Livres & Création, EL&C, éditeur, investissement, financement, développement économique, industries créatives, PME, livre numérique, jeu vidéo, agence EPIC, rapport du GEN, partenaire
 

© PILEn tous droits réservés 2014 •• powered by EvidenSSE a Pythagoria solution •• designed by traits.be